Menu
01 83 62 76 58

DEMANDE DE RAPPEL

01 83 62 76 58

DEMANDE DE RAPPEL

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Droit civil et immobilier > Réévaluation d’un loyer : la preuve du caractère manifestement sous-évalué doit être rapporté (2 arrêts : Cass. Civ. 3ème, 12 octobre 2011, pourvois n°10-20122 et n°10-21214)

Réévaluation d’un loyer : la preuve du caractère manifestement sous-évalué doit être rapporté (2 arrêts : Cass. Civ. 3ème, 12 octobre 2011, pourvois n°10-20122 et n°10-21214)

Le 28 novembre 2011
Réévaluation d’un loyer : la preuve du caractère manifestement sous-évalué doit être rapporté (2 arrêts : Cass. Civ. 3ème, 12 octobre 2011, pourvois n°10-20122 et n°10-21214)

Concernant la réévaluation des loyers, la Cour de Cassation a jugé dernièrement que :

 

«  Au moment du renouvellement du bail d’une durée de 3 ans, le loyer pouvait donner lieu à réévaluation s’il était manifestement sous-évalué » et « qu’il appartient au bailleur de rapporter la preuve que le loyer en cours est manifestement sous-évalué ».

 

Dans les deux espèces, une société civile immobilière, propriétaire de logements donnés à bail, avait notifié aux locataires une proposition de renouvellement moyennant un loyer réévalué. Les preneurs, n’ayant pas accepté le nouveau loyer, avaient alors assigné la SCI en fixation du prix du bail renouvelé.

 

La Cour de cassation rappelle ici les conditions de réévaluation d’un loyer lors du renouvellement du bail : le bailleur doit rapporter la preuve du caractère manifestement sous-évalué du bail.

 

En conséquence, s’il n’est pas établi que le loyer est manifestement sous-évalué à la date du renouvellement, la réévaluation ne sera pas possible.

 

 

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Droit civil et immobilier

Inscrivez-vous à la newsletter

Vous souhaitez rester informés de nos dernières actualités ?
Alors inscrivez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement par mail les actualités du Maître Joël Gautier.