Menu
01 83 62 76 58

DEMANDE DE RAPPEL

01 83 62 76 58

DEMANDE DE RAPPEL

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Droit du Travail > Les premières incidences des réformes Macron et ordonnances travail définissant des barèmes d'indemnisation

Les premières incidences des réformes Macron et ordonnances travail définissant des barèmes d'indemnisation

Le 03 janvier 2018
Les premières incidences des réformes Macron et ordonnances travail définissant des barèmes d'indemnisation
Les réformes macron ont donnés lieu dans la troisième "ordonnance macron" a une barémisation des indemnités à donner aux salariés selon que l'entreprise soit inférieure à 11 salariés ou supérieure à 11 salariés prévoyant une indemnité minimale et maximale

La troisième ordonnance « relative à la prévisibilité et à la sécurisation des relations de travail »  prévoit que « le juge octroie au salarié une indemnité à la charge de l'employeur, dont le montant est compris entre les montants minimaux et maximaux fixés dans le tableau ci-dessous. »  Le montant des indemnités prud’homales est donc fixé comme suit :

 

1) Entreprise de plus de 11 salariés 

 
Ancienneté du salarié dans l'entreprise   Indemnité minimale     Indemnité maximale 
(en années complètes)                      (en mois de salaire brut)(en mois de salaire brut)

0                                                       Sans objet                         1

1                                                          1                                    2

2                                                          3                                    3,5

3                                                          3                                     4

4                                                          3                                     5

5                                                          3                                     6

6                                                          3                                     7

7                                                          3                                     8

8                                                          3                                     9

9                                                          3                                     10

10                                                        3                                     10

11                                                        3                                     10,5

12                                                        3                                      11

13                                                        3                                      11,5

14                                                        3                                      12

15                                                        3                                       13


 

 

2) Pour les entreprises de moins de 11 salariés, c'est à dire les TPE, une autre grille a été mise en place concernant l'indemnité minimale. L'ordonnance indique « en cas de licenciement opéré dans une entreprise employant habituellement moins de onze salariés, les montants minimaux fixés ci-dessous sont applicables. »

 

Ancienneté du salarié dans l'entr.    Indemnité minimale       
(en années complètes)              (en mois de salaire brut) 

                                         

0                                                        Sans objet                 

1                                                         0.5

2                                                         0.5

3                                                          1 

4                                                          1 

5                                                          1,5

6                                                          1,5

7                                                           2 

8                                                           2

9                                                           2,5

10                                                         2,5


 

     Ces nouveaux barèmes ne trouvent toutefois pas à s’appliquer en cas de harcèlement moral ou sexuel ou violation d’une liberté fondamentale. Dans ces cas présents, il saurait être admis que l’on plafonne le montant du préjudice subi. Les juges garderont donc toute latitude pour fixer le montant des indemnités. Il y a toutefois un plancher fixé à six mois de salaire

     Pour compenser ce plafonnement, une hausse générale des indemnités légales de licenciement est entrée en vigueur le 27 septembre dernier et s’applique à tous les licenciements à partir de cette date. Les indemnités versées en cas de licenciement, à compter de cette date, ne pourront pas être inférieures à ce seuil légal, soit un quart de mois de salaire par année d’ancienneté jusqu’à 10 ans d’ancienneté ou un tiers de mois de salaire par année d’ancienneté à partir de la 11ème année.

     Dans la même optique, un salarié démissionnaire pourra désormais bénéficier des allocations chômage.

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Droit du Travail

Inscrivez-vous à la newsletter

Vous souhaitez rester informés de nos dernières actualités ?
Alors inscrivez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement par mail les actualités du Maître Joël Gautier.